Rechercher dans ce blog

mercredi 1 avril 2015

Le pont de Rion-Antirion

La construction du pont de Rion-Antirion 


Commencé en juillet 1998 et inauguré le 12 août 2004, le pont de Rion-Antirion est devenu un lien fixe entre le continent grec et le Péloponèse.
pont_rion_antirion


L’ouvrage

L’ouvrage principal est situé dans un environnement à la fois superbe et terrifiant. Il est implanté dans un profond rétrécissement du Golfe de Corinthe, où le fond de la mer est constitué d’une épaisse couche d’alluvions peu résistantes, dans une région qui est le siège d’une activité sismique intense et de mouvements tectoniques relativement lents mais assez importants.


Les pylônes

Les pylônes, et surtout leurs fondations, constituent la véritable prouesse technique de ce chantier. Le lit de la mer sur lequel ils reposent a été spécialement préparé afin de neutraliser les effets des séismes.
Les quatre pylônes, sur lesquels repose le pont suspendu antisismique, le plus long ouvrage de ce genre au monde, avec une longueur de 2 252 mètres et une longueur totale de 2883 mètres en incluant les viaducs d’accès, émergent en plein milieu du Golfe de Corinthe comme de gigantesques têtes de vis, visibles à des kilomètres à la ronde.
Le sol a été stabilisé en y insérant d’énormes tubes d’acier de 25 à 30 mètres de longueur et 2 mètres de diamètre à partir d’une barge unique au monde, entre 100 et 150 tubes par pylône. Puis, une épaisse couche de gravier a été déposée. C’est sur elle qu’ils reposent.


Au-dessus sont situés des pylônes de 116,5 mètres de hauteur composés de 4 jambes inclinées s’appuyant sur une base de 40 x 40 m. Chaque tête de pylône est une structure mixte du type pont de Normandie. La tête du mât est au niveau 163,70.

La masse totale de chaque mât et de 560 mètres de tablier est de 15 000 tonnes. La poussée d’Archimède compense près de la moitié de ce poids.

Le tablier est supporté par 368 haubans ancrés en partie supérieure des quatre pylônes. En raison des risques sismiques de la région du Golfe de Corinthe, les haubans sont équipés de déviateurs parasismiques spécifiquement conçus pour subir des fouettements de l’ordre de +/-10 m sans dommages. Au sein du Groupement Travaux, Freyssinet a participé à la pose des haubans dont le poids total est de 4 000 tonnes

Classification des autoroutes

But de la classification routière projet-route Un réseau routier est composé de différents types de routes, dont chacun effectu...