Rechercher dans ce blog

lundi 1 février 2016

Rappels sur la classification des sols et leur comportement

Rappels sur la classification des sols et leur comportement Origine des sols

 Il est de coutume de séparer les roches des sols par le seul fait que les sols peuvent être délités par agitation dans l’eau. Les sols « meubles » sont généralement décomposés de la façon suivante :
les sols résiduels dus à l’altération des sols en place (par exemple schistes décomposés en argile) ;


les sols transportés (dus aux glaciers en mouvement, à l’eau des rivières, aux dépôts en milieu lacustre et fond de mer, à l’action éolienne) ;

les sols provenant de la décomposition d’organismes vivants (par exemple les végétaux donnant des tourbes, la craie ou le sable corallien). Structure des sols Un sol est un assemblage de trois éléments :

  1. des grains solides ;
  2. de l’eau ;
  3. de l’air (ou du gaz).

Les grains solides Ils forment le squelette du sol. La forme et la dimension de ces grains peuvent être très variables. Ils sont classés selon leur taille (diamètre moyen D). On distingue alors les catégories suivantes :
  1. blocs rocheux : D > 200 mm ; 
  2. cailloux : 20 < D < 200 mm ; 
  3. graviers : 2 < D < 20 mm ; 
  4. sables graviers : 0,2 < D < 2 mm ; 
  5. sables fins : 20 μm < D < 0,2 mm ; 
  6. limons : 2 μm < D < 20 μm ; 
  7. argiles : D < 2 μm. 

Cette classification est susceptible d’être modifiée par la norme expérimentale XP 94-011 « Identification et classification des sols et des roches ».

Sont également à prendre en compte :
la forme des grains : ronde, anguleuse, de type plaquette, etc. ;
la nature minéralogique des grains. L’eau En dehors de l’eau de constitution du réseau cristallin,

 il existe dans les échantillons de sol :


  • une eau libre qui circule entre les grains ;
  • une eau liée par les tensions capillaires (si l’ensemble des vides entre grains est comblé d’eau, on dit que le sol est saturé) ;
  • une eau liée par attraction électrique entre la charge négative à la surface d’une plaquette argileuse par exemple, et l’eau elle-même (eau adsorbée).
 L’air et le gaz : Dans le cas où le terrain n’est pas saturé en eau (au-dessus d’une nappe phréatique par exemple), l’espace entre les grains contient de l’air ou du gaz issu de la décomposition des matières organiques (méthane en général).

Classification des autoroutes

But de la classification routière projet-route Un réseau routier est composé de différents types de routes, dont chacun effectu...